In Memoriam.  Antoine.

Ami, notre frère, nous retiendrons de ces temps, Où par tes combats, tu étais toujours présent,

Pour l’amour que tu portais à ton pays, l’Algérie.

Et contre l’adversité du pouvoir et la maladie.

Antoine, ami dévoué à sa famille, amis, patrie.

O mort, qu’en retires-tu? Lui qui n’a jamais failli.

Rendons à ce valeureux pieux hommage

Sa bonté qui était égale à son courage.

Ad Majorem gloriam Dei.

De ton Amour infini , digne de ta pitié, de ta compassion

Seigneur, prends de notre ami la main. Conduis le vers les siens,

A un doux repos.

P.C.